a


Don’t _miss

Wire Festival

 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

s

Le MICA

Le MICA à la Place de la Nation

En plein centre de Ouagadougou, La place de la Nation sera pour une semaine le centre de gravité du cinéma africain.

Le MICA (Marché International du Cinéma et de la Télévision Africaine), en marge du FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou) se tient en plein centre de Ouagadougou à la Place de la Nation du 23 Février au 2 mars 2019. Cette place sera le lieu de rencontre de tous les professionnels du cinéma et des activités connexes au 7ème art. Le marché du film offre aussi un cadre de réflexion et  de réseautage à travers les diverses conférences et débats autour de plusieurs thématiques sur l’avenir de la commercialisation du cinéma africain. Si la Place de la Nation a été choisie par les organisateurs, c’est bien parce qu’elle permet aux professionnels nationaux et internationaux de s’y rendre sans perdre de temps dans les transports.

Se voulant espace de promotion d’œuvres cinématographiques d’Afrique, le MICA n’a pas lésiné sur la logistique.

Un espace d’exposition sur 2 000 m² 

Le grand chapiteau ‘’Yennenga’’ abrite le marché du film  lui-même ainsi que le business-center et « les experts du Mica» tandis que « Les Petits Déjeuners » se déroulent au chapiteau ‘’Laafi’’. Les autres évènements, rencontres, conférences sont organisés au chapiteau “Benkadi”. Les projections à la carte investissent le chapiteau ‘’Etalon’’. Pour reprendre des forces, se désaltérer ou échanger tranquillement autour d’un café, ‘’au maquis du MICA’’ est l’espace dédié par les organisateurs.

Bienvenue au marché du Film à la Place de la Nation,  la plaque tournante du cinéma et de l’audiovisuel africain.

Le marché du film

La forte aspiration des cinéastes africains de voir circuler leurs œuvres et de garantir notamment leur rentabilité s’est traduite par la création en 1983 du Marché international du Cinéma et de la télévision africains (MICA).

Malgré les multiples défis, des producteurs, distributeurs, exploitants et diffuseurs africains ou non, y ont  participé, lui préservant ainsi, pendant toutes ces années, sa tenue régulière à travers :

  • l’offre d’une bourse variée de programmes africains
  • l’exposition de productions cinématographiques et audiovisuels
  • les projections à la carte
  • la vidéothèque en ligne
  • les ventes et achats de films,
  • les conférences
  • la signature de contrats fructueux…